Au-delà de la maltraitance

255 infanticides seraient commis chaque année

Publié le 16/07/2012

UNE ENQUÊTE rétrospective sur les morts suspectes de nourrissons de moins d’un an a été menée par l’unité 750 de l’Inserm (actuellement U988/Cermes 3) de 1996 à 2000 dans trois régions, la Bretagne, l’Île-de-France et le Nord-Pas-de-Calais. Les données recueillies auprès des services sanitaires (centres de référence de la mort subite inexpliquée du nourrisson [MSIN], services hospitaliers) et des tribunaux ont été recoupées avec celles du CépiDc Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?