Absence de remplacement génotypique

Trop tôt pour conclure ?  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 20/01/2020

La vaccination contre le papillomavirus (HPV) a aujourd’hui largement fait la preuve de son efficacité dans la prévention des infections par le HPV et des maladies qui lui sont associées. Mais on sait que le vaccin lui-même peut être à l’origine d’un remplacement génotypique, par des génotypes qu'il ne contient pas, et susceptibles d’entrer en compétition avec ceux des vaccins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte