Hépatite C en France

Éradication : la balle dans le camp des généralistes

Publié le 28/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
D’importants progrès ont été accomplis dans le traitement de l’hépatite C et le chemin parcouru depuis 1989, année d’identification du VHC comme agent principal des hépatites post-transfusionnelles, est immense. Dans les années 1980, les hépatites virales post-transfusionnelles, appelées « Non A-Non B », faisaient frémir. Chez certains, elles évoluaient irrémédiablement vers la fibrose, la cirrhose, le carcinome hépatocellulaire et le décès. Il n’y avait pas de traitement.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?