Le séquençage du génome

Que va-t-on en faire dans la pratique clinique ?

Publié le 05/10/2015
Séquenceurs d'ADN du Joint Genome Institute (États-Unis)

Séquenceurs d'ADN du Joint Genome Institute (États-Unis)
Crédit photo : PHANIE

Le génome à prix cassé ? Une telle évolution ne saurait être sans conséquences sur les conditions mêmes d’exercice de la médecine. « Dans 15 ou 20 ans, pour le médecin généraliste, il sera aussi anodin de demander la séquence d’un gène qu’une sérologie HBV », explique Jean-François Deleuze, directeur du Centre National du Génotypage (CNG).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)