IRM, ultrasons, scanner

L’essor de l’imagerie fonctionnelle

Publié le 15/03/2012

UNE DES PREMIÈRES applications de l’imagerie fonctionnelle en pathologie digestive a été la quantification de la charge en fer au niveau du foie, très utile pour le diagnostic et le suivi des patients souffrant d’hémochromatose, fréquente dans l’ouest du pays. Des séquences d’IRM ont été développées à l’université de Rennes, et sont aujourd’hui utilisées largement en pratique quotidienne en France et dans le monde.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?