Transplantation hépatique

L’âge n’est pas une contre-indication  Abonné

Publié le 24/03/2011
1311760061239001_IMG_57076_HR.jpg

1311760061239001_IMG_57076_HR.jpg

LA CONFÉRENCE de consensus organisée avec la participation de l’HAS sur les indications de la transplantation hépatique en 2005 la limitait aux moins de 70 ans. Les progrès ont cependant amené à se poser la question de savoir si le seul fait de l’âge constituait une contre-indication chez un patient de plus de 70 ans qui serait par ailleurs en bon état général. Vu l’insuffisance de l’offre en greffons, on ne pouvait risquer une perte de chances chez des patients plus jeunes si la transplantation hépatique n’améliorait pas la survie du receveur âgé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte