SGLT2

Une cible indépendante de l’insuline  Abonné

Publié le 24/04/2014

Le rein est la cible des inhibiteurs de SGLT2 (cotransporteur sodium glucose de type 2), une nouvelle classe thérapeutique. Chaque jour, cet organe filtre environ 180 grammes de glucose dont la quasi-totalité est réabsorbée dans le sang. Après avoir été excrété par le glomérule, le glucose est transporté jusqu’au tubule proximal puis réabsorbé grâce aux cotransporteurs sodium glucose de type 1 et 2. Les SGLT2 sont responsables de la réabsorption d’environ 90 % du glucose. Chez le patient diabétique, la capacité des reins à réabsorber le glucose à partir du filtrat glomérulaire est accrue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte