Délire d’infestation

Vivre avec le mieux possible

Publié le 16/01/2014
1389838493488396_IMG_120066_HR.jpg

1389838493488396_IMG_120066_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Le délire d’infestation cutanée primaire ou syndrome d’Ekbom n’est pas une parasitophobie ; c’est un délire qui se traduit par une plainte dermatologique. Comme dans tout délire le rapport à la réalité est perturbé. Le patient est persuadé d’être infesté par de petits agents pathogènes vivants, sources de manifestations à type de prurit, de fourmillements de démangeaisons. Ce délire de type paranoïaque (à la différence du délire paranoïde) peut amener l’entourage à partager les convictions du patient.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?