Mélanome métastatique

La combinaison anti-BRaf/ anti-MEK

Publié le 16/01/2014

Au cours de ces dernières années, il a été démontré que le mélanome cutané pouvait se caractériser par des mutations spécifiques d’oncogènes tels BRaf, c-Kit et NRAS. Environ 70 % des mélanomes sont porteurs de l’une de ces mutations. En 2002, une mutation du gène BRaf a pu être mise en évidence dans certaines variétés de mélanomes localisées préférentiellement au niveau des zones exposées aux UV de façon chronique. Cette mutation concerne environ 50 % des mélanomes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?