Antioxydants

Pas de supplémentation au long cours

Publié le 16/01/2014

Les antioxydants par voie orale ont-ils un intérêt pour protéger la peau des méfaits du soleil ? Au vu des données présentées lors des journées dermatologiques de Paris, une supplémentation au long cours est à proscrire : chez les femmes, elle majore le risque de cancer cutané.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?