Des recommandations pour éviter les complications

Le chemin du détatouage est long, et son résultat aléatoire  Abonné

Publié le 03/04/2014
1396955614510403_IMG_126663_HR.jpg

1396955614510403_IMG_126663_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Regrets, regrets éternels, c’est sans doute l’effet secondaire le plus grave d’un tatouage réalisé parfois très jeune -une autorisation écrite des parents est nécessaire pour un mineur, mais elle est souvent “contrefaite“ -, particulièrement quand le résultat est loin d’être à la hauteur des espérances.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte