Syncopes : l’enregistreur sous-cutané longue durée  Abonné

Publié le 28/03/2013

L’EXPLORATION d’une syncope d’étiologie rythmique présumée peut faire appel à un enregistreur rythmique sous-cutané de longue durée. Le point de vue du Dr Damien Poindron *.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte