Prothèses valvulaires : nouvelles recommandations européennes  Abonné

Publié le 28/03/2013

Chez les patients atteints d’une valvulopathie, la décision thérapeutique doit être, le plus souvent possible, multidisciplinaire, basée sur la collaboration entre cardiologues, chirurgiens cardiaques, spécialistes de l’imagerie, anesthésistes. Ces spécialistes doivent avoir une expertise particulière dans le domaine des atteintes valvulaires.

Cette attitude est indispensable chez les patients à haut risque et les sujets asymptomatiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte