Grossesse compliquée

Un impact vasculaire dans le type 1

Publié le 20/10/2014

L’impact du diabète de type 1 sur la grossesse est assez bien connu. Il multiplie le risque d’hypertension artérielle gravidique par un facteur 2 à 4. Le risque de pré-éclampsie est plus élevé en cas de mauvais contrôle de la glycémie, d’HTA, même légère, avant la grossesse, de néphropathie diabétique et chez les nullipares. La pré-éclampsie et la protéinurie contribuent à la prématurité et au retard de croissance intra-utérin.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?