Après décompensation cardiaque

Rompre le cercle vicieux des réhospitalisations  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 17/02/2020
Le premier mois après la sortie d'une hospitalisation pour insuffisance cardiaque aiguë  est crucial pour éviter une nouvelle hospitalisation, qui concerne de 20 à 30 % des patients. Une surveillance étroite et précoce est de mise, qui doit s’appuyer sur une organisation pluriprofessionnelle.
30 à 40 % des réhospitalisations précoces pourraient être évitées

30 à 40 % des réhospitalisations précoces pourraient être évitées
Crédit photo : Phanie

La mortalité liée à l’insuffisance cardiaque (IC) est maximale après une hospitalisation pour décompensation. Elle est en effet estimée entre 20 et 30 % dans la première année qui suit un séjour hospitalier, contre 10 % par an en l’absence d’hospitalisation. Le taux de réadmission à un an est lui aussi très élevé, de 40 à 50 %, et chaque nouvelle hospitalisation est associée à une aggravation du pronostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte