Carcinome du rein

Une association efficace dès le premier facteur de risque

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 01/07/2019
cancer rein

cancer rein
Crédit photo : Phanie

Depuis le 11 janvier 2019, l'association de deux anticorps monoclonaux, le nivolumab (anti-PD1) et l'ipilimumab (anti-CTLA4), est homologuée par la commission européenne en traitement de première ligne des patients atteints de carcinome à cellules rénales avancé, de pronostic intermédiaire ou défavorable. Cette décision faisait suite à l'étude CheckMate 214 qui comparait, chez ces patients, la combinaison d'immunothérapies à un anti-angiogénique, le sunitinib.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?