Colon

Thérapeutique à la carte

Publié le 23/06/2014
1403486064531439_IMG_132134_HR.jpg

1403486064531439_IMG_132134_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Les avancées dans le cancer colorectal métastatique ont été marquées par l’arrivée des anti-VEGF (bevacizumab, aflibercept) et des anti-EGFR (cetixumab, panitumumab). D’abord utilisés chez tous les patients métastatiques, ils ont vite été réservés aux 60 % de tumeurs sauvages après la mise en évidence, en 2009, de l’absence de bénéfice chez celles ayant un gène KRAS muté sur l’exon 2. En 2013, on s’est aperçu que 17 % des tumeurs KRAS sauvages présentaient d’autres mutations plus rares (exons 3-4 de KRAS et 2-3-4 de NRAS) mais tout autant réfractaires aux anti-EGFR.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?