Dépistage du cancer du col

Le génotypage HPV plus précis que le frottis  Abonné

Publié le 07/11/2013

DEPUIS plusieurs années, la question des modalités pratiques, en particulier des places respectives du frottis et du test HPV, se pose. L’étude ATHENA (1) a inclus plus de 42000 femmes, âgées de plus de 25 ans ou plus. Des échantillons ont été prélevés au niveau du col utérin pour analyse par frottis en phase liquide et test HPV à haut risque (Cobas HPV Test). Une colposcopie a été réalisée chez plus de 8000 femmes, dont le test HPV était positif ou le frottis supérieur à ASC-US, ou encore dont le test HPV et le frottis étaient négatifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte