Tabac et insuffisance cardiaque

Un effet direct sur la fonction myocardique

Publié le 05/11/2015

Parmi les complications cardiovasculaires du tabagisme, on parle essentiellement de l’infarctus du myocarde et de l’AVC, beaucoup moins de l’insuffisance cardiaque (IC). Parce qu’on ignore généralement l’effet direct du tabagisme sur la fonction myocardique ventriculaire, en particulier la fonction diastolique. Or, il existe un certain nombre d’études concernant l’action du tabac sur la fonction myocardique. Elles démontrent deux mécanismes possibles. Le premier est évident ; il s’agit de l’action toxique directe du monoxyde de carbone (CO) sur les cellules myocardiques.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)