Le cancer et ses traitements

La poursuite du tabac est très pénalisante  Abonné

Publié le 05/11/2015

Crédit photo : PHANIE

La poursuite du tabac chez un patient atteint d’un cancer est pénalisante sur six points. Elle diminue l’efficacité de certains traitements, elle augmente les effets secondaires de tous les traitements (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie), elle augmente les risques d’un deuxième cancer, elle augmente les risques de récidive et/ou réduit les délais d’apparition de la récidive, elle diminue la qualité de vie et la survie dans certaines localisations. Tout ceci sans considérer les autres effets du tabac, sur le système cardiovasculaire par exemple.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte