Dysérection

Deux fois plus fréquente chez le fumeur

Publié le 05/11/2015

Les effets nocifs du tabac sur l’érection sont connus depuis de nombreuses années et aujourd’hui bien documentés. Une étude épidémiologique de cohorte (1) avait déjà montré en 2000 que les fumeurs présentaient deux fois plus de troubles de l’érection que les non-fumeurs (OR = 1,98); cette étude concernait des hommes âgés de 40 à 70 ans suivis pendant huit ans. De nombreuses études ont confirmé ce lien tabac-dysérection et une méta-analyse récente (2) concluait à un risque ajusté de 1,81 chez les fumeurs.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)