RCP : la voie d’un difficile compromis  Abonné

Publié le 14/04/2011
1302743608245887_IMG_58755_HR.jpg

1302743608245887_IMG_58755_HR.jpg
Crédit photo : © S. TOUBON/ « LE QUOTIDIEN »

Chaque année, plusieurs dizaines d’obstétriciens libéraux jettent l’éponge. La flambée des primes d’assurance, et la persistance de trous de garantie, l’emportent sur leur amour du métier. Les jeunes recrues, effrayées par le risque médicolégal, ne se précipitent pas pour prendre la relève. Les pouvoirs publics connaissent la situation depuis des années. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2011 devait apporter une solution : il n’en a rien été.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte