Enquête sur les jeunes pousses de la médecine

Dr Benjamin Saada, généraliste à Bagneux, la liberté d'être « son propre patron »

Par
Publié le 05/08/2020

Fraîchement installé dans le sud de la région parisienne, Benjamin Saada s'est décidé sur le tard pour la médecine générale, grâce à un stage. Pour lui, l'exercice libéral, c'est le choix de l'indépendance. Même s'il entend préserver sa qualité de vie.

Crédit photo : DR

Les jeunes médecins plébiscitent plutôt l'exercice en groupe qu'en solo ? Le Dr Saada n'échappe pas à cette tendance. Même si son choix tient presque des deux à la fois. C'est dans un ancien cabinet de groupe qui, il y a quelque temps encore, regroupait trois généralistes (et un dentiste) que Benjamin Saada exerce désormais, seul médecin au sein de l'équipe. Son cas illustre, s'il en est encore besoin, la cruciale problématique de la diminution des médecins en activité sous l'effet des nombreux départs à la retraite que les nouvelles installations ne peuvent compenser.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)