Les cabines de bronzage UV interdites par le Sénat, contre l’avis du gouvernement

Publié le 16/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : PHANIE

Le Sénat a adopté, dans la nuit de mardi à mercredi, un amendement à la loi de modernisation du système de santé défendu par Jean-François Longeot (sénateur du Doubs, UDI-UC) visant à interdire « la vente, la mise à disposition à titre gratuit ou onéreux et l’utilisation d’appareils de bronzage, définis comme les appareils émettant des rayonnements ultraviolets destinés à exercer une action sur la peau à des fins esthétiques ».

Selon Jean-François Longeot, par ailleurs rapporteur pour avis de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, « le rôle nocif de ces cabines, dans l’apparition des cancers de la peau, est scientifiquement établi par le Centre international de recherche sur le cancer » et « les cancers de la peau ont plus que doublé en dix ans ». Cet amendement, adopté contre l’avis du gouvernement, a été ajouté à l’article 5 quinquies E rédigé pour lutter contre la maigreur excessive à travers sa représentation dans les publicités. Il y a toutefois peu de chances que l’amendement survive au passage en commission mixte paritaire.

D. C.

Source : lequotidiendumedecin.fr