Face à la désertification

Les Pimm, un nouveau mode d’organisation territorial  Abonné

Par
Antoine Dalat -
Publié le 03/02/2020
La mise en place des plateaux mutualisés d’imagerie médicale (Pimm) va modifier en profondeur les pratiques de la radiologie, que ce soit dans le public ou le privé.
Une mutualisation qui dépasse le seul investissement

Une mutualisation qui dépasse le seul investissement
Crédit photo : Phanie

« La radiologie publique et privée est aujourd’hui à un tournant de son histoire, qui va se concrétiser notamment, dans les années à venir, par la mise en place des plateaux mutualisés d'imagerie médicale (Pimm). Il s’agit d’un nouveau mode d’organisation territoriale qui devrait changer en profondeur les pratiques des établissements publics et privés mais aussi des cabinets libéraux », explique Me Laurent Houdart, avocat à Paris, spécialisé dans le droit de la santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte