Enfant allergique à l’œuf : faut-il vacciner et comment ?  Abonné

Publié le 10/04/2012
1334020891338638_IMG_81319_HR.jpg

1334020891338638_IMG_81319_HR.jpg
Crédit photo : phanie

Des mentalités qui évoluent

En 1998, des publications permettent de fixer à 1,2 µg d’ovalbumine par ml de vaccin, la concentration permettant de diminuer significativement le risque de réaction allergique chez les allergiques vrais à l’œuf. Les injections en une dose unique sont alors envisagées plus sereinement. Actuellement, la plupart des vaccins antigrippaux comportent cette concentration d’ovalbumine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte