Hyménoptères : de l’urticaire au choc allergique  Abonné

Publié le 10/04/2012

Un œdème de Quincke

Une patiente est adressée à l’allergologue par son médecin traitant. Elle raconte que, deux mois plus tôt, trente minutes après une piqûre d’hyménoptère sur la main, elle a présenté un œdème du bras et une gêne laryngée. Un traitement instauré par le médecin de garde a permis la régression des symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte