Le séquençage du génome - Que va-t-on en faire dans la pratique clinique ?

Le séquençage du génomeQue va-t-on en faire dans la pratique clinique ?

05.10.2015

Il y a peu de services dont le prix a été divisé par plusieurs millions en quelques années. C’est le cas du séquençage du génome. Le premier décryptage de l’intégralité de l’ADN humain, en 2003, est intervenu au terme d’un projet international initié en 1990 dont le coût s’est élevé à 2,7 milliards de dollars (environ 2,4 milliards d’euros). Aujourd’hui, l’Américain Illumina, leader de l’équipement dans ce domaine, affirme qu’il sera bientôt en mesure d’offrir la même prestation pour 1 000 dollars (environ 895 euros).

  • Séquenceurs d'ADN du Joint Genome Institute (États-Unis)

Le génome à prix cassé ? Une telle évolution ne saurait être sans conséquences sur les conditions mêmes d’exercice de la médecine. « Dans 15 ou 20 ans, pour le médecin généraliste, il sera aussi anodin de demander la séquence d’un gène qu’une sérologie HBV », explique Jean-François Deleuze, directeur du Centre National du Génotypage (CNG).

« Il sera bientôt plus efficace de séquencer l’ensemble du génome »

Il reste toutefois du chemin à...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A la une

add

400 praticiens salariés, 4000 assistants médicaux, nouvelle carte hospitalière, fin du numerus clausus, ONDAM à 2,5 % : l'essentiel du plan Macron

macron

C'est le paradoxe du plan systémique vendu par l'Élysée sous le slogan inclusif « Ma Santé 2022 ». Cette fois, point de grande loi... 2

Le patron de la CNAM recadre la télémédecine : les publicités « fleurissent » mais on ne va pas tout rembourser

revel

Lors de la clôture de la 24e Université d'été de la CSMF, dimanche 16 septembre, le directeur de l'assurance-maladie Nicolas Revel s'est... Commenter

Arrêt cardiaque : plus l'enfant est jeune, plus les conséquences neurologiques sont généralisées

cardiaque pediatrie

Chez l'adulte, un arrêt cardiaque se traduit par un surrisque de séquelles neurologiques, de troubles de la mémoire, et de déficits moteurs... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter