Réseaux sociaux, sites de rencontres

Une fréquentation en plein essor  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 17/12/2019
Selon une enquête récente, un quart des 18-69 ans se sont déjà connectés sur un site ou une application mobile de rencontres. Un phénomène qui modifie le rapport à la sexualité, mais pas la tendance à l'homogamie.
Un tiers des hommes et 20% des femmes se sont déjà connectés à un site ou une application mobile de rencontres

Un tiers des hommes et 20% des femmes se sont déjà connectés à un site ou une application mobile de rencontres
Crédit photo : Phanie

Les sites de rencontre permettent une privatisation de la rencontre, hors de son milieu et du regard des autres, et donc avec moins de jugement de valeur vis-à-vis d'une sexualité plus libre.

Alors que les jeux de séduction lors d'une rencontre classique font intervenir la feinte et l'exagération, les sites abrègent cette période de séduction, en modifient les contours. Il est possible d'aborder l'un ou l'autre sexe à distance, de façon anonyme, et de jouer la séduction sans s'exposer entièrement.

Un quart de personnes connectées

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte