Infection à papillomavirus chez l’homme

Un impact sur la fertilité  Abonné

Par
Publié le 09/01/2017
FERTILITE

FERTILITE
Crédit photo : MEHAU KULYK/SPL/PHANIE

Parmi les quelque 180 génotypes de papillomavirus identifiés, une quarantaine a un tropisme génital chez l’homme. La quasi-totalité (96,7 %) des cancers de la marge anale est HPV-induits, tout comme plus de 45 % des cancers oropharyngés et le tiers des cancers du pénis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte