Biothérapies

Quel effet sur les biomarqueurs cardiovasculaires ?  Abonné

Par
Publié le 12/12/2016

La PR est un facteur de risque cardiovasculaire indépendant. Quelle est l’influence de ses traitements ? Les auteurs ont utilisé les sérums, à l’inclusion et à 6 mois, de patients en échec d’un premier anti-TNF et randomisés pour soit un second anti-TNF, soit une autre biothérapie (tocilizumab, abatacept ou rituximab). 203 patients ont été étudiés. Les taux de Lp (a) (pro-athérogène) ne varient pas significativement sous anti-TNF mais diminue pour les autres biothérapies et de manière plus importante sous tocilizumab versus anti-TNF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte