Fractures

Adhésion aux bisphosphonates  Abonné

Par
Publié le 12/12/2016

Utilisant la base de données « Échantillon Généraliste Bénéficiaires » une étude cas-témoins a été réalisée à partir des patients ayant reçu un premier traitement anti-ostéoporotique. Les cas étaient définis par une hospitalisation pour fracture ostéoporotique et les témoins par une hospitalisation pour un autre motif. L’exposition aux bisphosphonates sur les 24 mois précédant l’hospitalisation était étudiée par le taux de couverture ou Continuous Medication Acquisition (CMA). Au total 434 cas ont été appariés à 1 123 témoins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte