Arthrose

Premiers marqueurs prédictifs de sévérité

Publié le 07/07/2014
1404695656534969_IMG_133232_HR.jpg

1404695656534969_IMG_133232_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Une étude de la cohorte Bruneck a porté sur 816 patients présentant une gonarthrose et/ou une coxarthrose, suivis prospectivement pendant 15 ans (1). 374 microARN (miARNs) ont été mesurés dans leur sérum afin de déterminer si certains d’entre eux étaient des facteurs indépendants associés au recours à l’arthroplastie (qui a concerné 67 patients). Les miARNs sont des molécules de petite taille -une vingtaine de nucléotides- qui jouent un rôle clé dans l’expression des protéines.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?