Arthrite juvénile idiopathique

Des biomarqueurs de pronostic à long terme

Publié le 07/07/2014

Les arthrites juvéniles idiopathiques (AJI) regroupent des maladies inflammatoires très hétérogènes, et l’on ne dispose pas de marqueurs de pronostic à long terme à l’heure actuelle. C’est ainsi qu’une étude a été menée chez des enfants nouvellement diagnostiqués, atteints d’AJI pour tenter de déterminer des profils d’expression de gènes différents dans le sang pouvant prédire le statut de la maladie à un an (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?