Spondylarthrite

Le méthotrexate réduit l’immunogénicité de l’adalimumab  Abonné

Publié le 11/12/2017

110 patients atteints de spondylarthrite ont été randomisés pour recevoir de l’adalimumab (40 mg / 2 semaines) associé ou non à du méthotrexate (MTX, 10 mg SC/semaine débuté 15 jours avant l’adalimumab). Le but de l’étude était de détecter la présence d’anticorps anti-médicaments (anti-drug antibodies ou ADA) et la concentration d’adalimumab sur un suivi de 6 mois. Au terme de l’étude, les ADA étaient détectés chez davantage de patients sans MTX qu’avec MTX : 47,3 % contre 25 % (p = 0,03). La concentration d’adalimumab était statistiquement plus élevée dans le groupe avec MTX.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte