Un dépistage oublié

La scoliose touche 2 % des adolescents  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 13/02/2020
Idiopathique dans 80 % des cas, la scoliose souffre aujourd’hui d’un déficit de dépistage, avec pour conséquence un diagnostic souvent plus tardif à un stade plus évolué. Le suivi doit se poursuivre à l’âge adulte.
2 % des adolescents entre les âges de 10 et 16 ans

2 % des adolescents entre les âges de 10 et 16 ans
Crédit photo : Phanie

Définie par une déformation tridimensionnelle du rachis qui survient pendant la croissance, la scoliose est idiopathique dans 80 % des cas chez l’adolescent. « Elle peut sinon s’intégrer dans un cadre malformatif ou syndromique, voire tumoral », rappelle le Dr Jean-François Catanzariti, spécialiste en médecine physique et de réadaptation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte