La dépression est fréquente chez l’adolescent

Une rupture du fonctionnement est un signe d’alerte  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 13/02/2020
On estime que de 5 à 6 % des adolescents présentent un épisode dépressif caractérisé, répondant aux critères du DSM-5. Mais ils sont également très nombreux à présenter des symptômes dépressifs qui peuvent évoluer vers un épisode caractérisé, avec des conséquences sur la scolarité et les relations sociales et amicales.
Le traitement de première intention se fonde sur une psychothérapie

Le traitement de première intention se fonde sur une psychothérapie
Crédit photo : Phanie

Les adolescents ont plus de difficultés que les adultes à dire qu’ils éprouvent une souffrance morale, et la dépression se manifeste volontiers par une irritabilité, voire une agressivité, des troubles du comportement et un désinvestissement, notamment scolaire. Les signes plus classiques sont à rechercher : tristesse de l’humeur quotidienne, perte de plaisir, troubles des conduites, perturbation de l’appétit, du sommeil, fatigue, perte d’énergie, vision péjorative du monde, difficultés à se concentrer, ralentissement psychomoteur ou à l’inverse agitation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte