Les ados et le « binge eating »

Une alimentation à risque, entre excès et restrictions  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 13/02/2020
L'évolution actuelle vers un mode d'alimentation anarchique, le « binge eating », induit chez bon nombre d'adolescents une surconsommation d'aliments gras et sucrés et paradoxalement des restrictions. Avec à la clé un double risque de surpoids et de carences.
Un régime trop gras, trop sucré et pauvre en calcium et en protéines d'origine animale

Un régime trop gras, trop sucré et pauvre en calcium et en protéines d'origine animale
Crédit photo : Phanie

Depuis une quinzaine d'années, on observe une évolution vers une alimentation sur un mode anarchique, avec un excès d'aliments gras et sucrés lié à l'essor de la restauration rapide (le snacking des Anglo-Saxons) et des restrictions, souvent pour des raisons de mode et d'imitation. « Le mode d'alimentation des adolescents est ainsi volontiers paradoxal », souligne le Dr Georges Picherot. In fine, le régime alimentaire est trop gras, trop sucré et pauvre en calcium et en protéines d'origine animale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte