Prise en charge des embolies pulmonaires

Une évolution vers l’ambulatoire  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017
EVOLUTION

EVOLUTION
Crédit photo : PHANIE

Avec 40 0000 cas par an, l’hospitalisation de la très grande majorité des patients pour une durée moyenne de 10 jours, l’embolie pulmonaire (EP) a un impact médico-économique important. À l’heure où l’ambulatoire se développe dans de nombreux domaines, pourrait-on envisager une évolution des modalités de sa prise en charge. Oui, si l’on se fie à l’expérience de pays comme le Canada ou les Pays-Bas, « où un patient sur deux n’est pas hospitalisé, sans que cela ne soit préjudiciable en termes de sécurité », indique le Pr Olivier Sanchez (hôpital européen Georges Pompidou, Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte