Pleurésie infectieuse

Une urgence à reconnaître  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017

Relativement fréquente dans un contexte de pneumonie, une pleurésie associée doit toujours être évoquée face à la présence de douleurs thoraciques, car elle aggrave le pronostic. Elle doit donc être prise en compte de manière autonome. La radiologie peut être mise en défaut dans de 10 à 15 % des cas, et donc une échographie doit être réalisée de façon systématique aux urgences. « En cas de fièvre, de crépitants et de douleurs thoraciques, l’échographie s’inscrit dans le prolongement de l’examen au stéthoscope », souligne le Dr Gilles Mangiapan (CHI, Créteil).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte