Cibler les voies aériennes dans le SAOS

Phénotypage et traitements plus spécifiques  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017

« On résume souvent le SAOS à un problème d'anatomie des voies aériennes lié à l'obésité, à une petite taille des voies aériennes ou à des anomalies squelettiques de type rétrognathie. Ces anomalies anatomiques sont bien réelles. Mais elles ne sont retrouvées que chez 40-50 % des patients (1). Chez la plupart, la fermeture des voies aériennes au cours du sommeil pourrait venir en réalité d'une dysfonction des muscles des voies aériennes supérieures et en particulier de la langue », résume la Dr Valérie Attali.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte