Maladie thromboembolique veineuse inexpliquée

Jusqu'où dépister ?  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017

De multiples données déjà anciennes posent la question de la recherche systématique d'un cancer lors de maladie thromboembolique veineuse inexpliquée. Dans des registres danois, le risque de cancer était multiplié par trois dans l'année suivante. Il était encore plus élevé lors de maladie thromboembolique inexpliquée, récidivante ou après thrombose bilatérale. Dans certaines cohortes, 10 % des sujets admis à l'hôpital pour thrombose veineuse profonde ou embolie pulmonaire non expliquée avaient un cancer dans l'année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte