Fibrose pulmonaire idiopathique

Le nintedanib réduit le déclin de la CVF  Abonné

Publié le 09/10/2014

De cause inconnue, la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est une pathologie pulmonaire invalidante, caractérisée par une dyspnée et un syndrome restrictif d’aggravation progressive. La médiane de survie ne dépasse pas trois ans. La FPI survient principalement à partir de 60 ans et touche entre 14 et 43/100 000 personnes. Bien qu’elle soit rare, son incidence, sa prévalence et sa mortalité spécifique sont en augmentation, multipliant les difficultés auxquelles font face les patients et les médecins. Le diagnostic est souvent posé au bout de deux ans ou plus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte