Nouvelles données sur la pirfénidone  Abonné

Publié le 09/10/2014

La pirfénidone, un inhibiteur de la synthèse du TGF-bêta et du TNF-alpha, est actuellement recommandée chez les patients présentant un diagnostic confirmé de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) légère à modérée (définie par une capacité vitale forcée [CVF] ≥ 50 % de la valeur théorique et une diffusion du monoxyde de carbone [DLCO] ≥ 35 %). Les dernières données de l’étude Ascend montrent que, comparativement au placebo, la pirfénidone diminue la progression de la maladie, réduit le déclin de la CVF, améliore la tolérance à l’exercice et la survie sans progression.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte