Pneumopathies infectieuses

La prévention reste une priorité  Abonné

Par
Publié le 18/10/2018
pneumopathie

pneumopathie
Crédit photo : PHANIE

Responsables de 3,5 % des décès en Europe, les pneumopathies infectieuses, sont un enjeu majeur de santé publique. Parmi les facteurs de risque de pneumopathies aiguës communautaires (PAC), on retrouve l’intoxication tabagique, la consommation d’alcool régulière, un indice de masse corporelle diminué, des contacts répétés avec des enfants en bas âge, un mauvais état buccodentaire et l’absence de vaccination contre le pneumocoque et la grippe. Les germes habituels des PAC sont le pneumocoque, l’Haemophilus influenzae et les germes atypiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte