DISTRAIRE - Des nez rouges à l’hôpital  Abonné

Publié le 18/04/2013

C’est à la demande des parents, informés de leur existence par les soignants ou des pairs, que les bénévoles « Nez-Rouges »* viennent distraire un enfant hospitalisé. Les établissements de soins leur accordent volontiers une autorisation pour cette prestation, gratuite, au cas par cas, en particulier à Marseille, Toulon, Limoges ou Nantes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte