SENTIR - Transformer un message chimique en une odeur  Abonné

Publié le 18/04/2013

1ère étape : le nez.

Chez l’homme, la muqueuse olfactive siège dans chaque fente olfactive, entre les deux yeux. Une partie de l’air inhalé par les narines (voie orthonasale, celle des parfumeurs) ou qui remonte par le pharynx (voie rétronasale, celle des gastronomes) passe sur la muqueuse, qui abrite quelques millions de neurones olfactifs. Ceux-ci portent les récepteurs olfactifs. Si un odorant est reconnu par un récepteur, les neurones correspondants génèrent un influx nerveux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte