Le point de vue du Dr Jean-Michel Lecerf*

Une consommation modérée de viande rouge est compatible avec une nutrition équilibrée  Abonné

Publié le 02/12/2019

Pour ce médecin nutritionniste, le risque associé à la viande rouge demeure modéré. Et, pour l'évaluer précisément, il convient de tenir compte de l'environnement alimentaire d'une population. En France, la consommation de bœuf, veau et agneau demeure très inférieure au seuil limite, souligne-t-il. Sa conclusion : ne pas dépasser trois à quatre occasions par semaine est compatible avec une bonne santé.

Crédit photo : DR

La viande rouge fait l’objet d’attaques croissantes venant de toutes parts. On peut se rassurer en se disant que ce n’est pas nouveau (Carton la désignait en 1913 comme l’un des trois meurtriers avec l’alcool et le sucre) ; ou qu’elle n’est pas la seule à être l’objet de critiques et d’attaques ! Que faut-il en penser ? Est-ce justifié ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte