Le point de vue de Denis Corpet*

Les Français doivent changer leurs habitudes alimentaires

Publié le 02/12/2019
La surmortalité par cancer liée aux produits carnés est « considérable » soutient ce spécialiste de nutrition. Cet expert, qui est intervenu dans le comité CIRC/IARC sur les viandes et les viandes transformées pointe les insuffisances des récentes études réhabilitant ces produits. Ses recommandations : cesser de manger de la charcuterie dans les conditions actuelles et ne pas consommer  de viande rouge plus d'un jour sur deux.

Crédit photo : DR

Le point de vue de Jean-Michel Lecerf exposé ci-contre pourrait sembler raisonnable, car les avantages nutritionnels de la viande rouge sont évidents. Mais son avis fait penser que tout va bien dans le meilleur des mondes : continuons à manger du steak un jour sur deux et évitons de parler des charcuteries, qui sont pourtant rouges ou roses.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?