Antibactérien et cicatrisant

Le miel à l’action  Abonné

Publié le 09/02/2015

L’action antibactérienne du miel est aujourd’hui bien caractérisée, impliquant plusieurs mécanismes agissant en synergie, notamment l’osmolarité, l’acidité du pH, le système peroxyde-hydrogène (inhibine) et la présence de facteurs phytochimiques (défensine-1 et méthylglyoxal). De nombreuses études scientifiques ont montré que le miel présente des activités favorisant les différentes phases de la cicatrisation des plaies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte